Catégories Uncategorized

Arrêté anti-bivouac : ma lettre à Jean-Luc Moudenc


Retrouvez ci-dessous le courrier que je viens de faire parvenir au maire de Toulouse pour protester sur l’arrête anti-bivouac qu’il vient de prendre. encore une fois, Jean-Luc Moudenc s’habille du populisme le plus électoraliste au lieu de mettre en place des actions efficaces et sérieuses.

Monsieur le maire,

Comme de nombreux toulousains, surpris et en désaccord avec votre décision de prendre un « arrêté anti-bivouac », j’ai eu l’occasion de m’exprimer sur ce sujet.

Je souhaite, par ce courrier, vous demander des précisions sur les propos que vous avez tenu, à cette occasion, concernant des « associations politisées » qui « organisent cette exposition sur le domaine public » pour « affoler les toulousains ».

Vos propos s’adressent-ils aux nombreuses associations qui, à Toulouse, font de l’entraide, de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté le cœur de leur action ?

Cette déclaration vise-t-elle les centaines de toulousaines et de toulousains qui ont choisi de consacrer un temps important au soutien des plus démunis, des exclus et des réfugiés ?

Que doivent penser de vos propos toutes celles et tous ceux qui, nombreux, font acte de générosité au travers de dons permettant aux associations sociales et humanistes de financer leurs projets ?

Vous comprendrez l’émoi que de tels propos, sans aucunes précisions, peuvent provoquer. C’est pourquoi, je souhaite que vous puissiez sortir de l’ambiguïté que vous avez installé et apporter aux toulousaines et aux toulousains des explications complémentaires. 

Faute de précisions, il sera permis de constater le caractère gratuit et politicien de vos affirmations.

En espérant sur ce sujet des déclarations moins évasives, je vous prie de croire, monsieur le maire, à l’expression de mes meilleures salutations républicaines.

François Briançon
Président du groupe socialiste
Conseiller municipal