Bizutage …

J’ai toujours gardé en mémoire la remarque d’un de mes professeurs de Sciences-Po : « lorsque quelqu’un vous dit qu’il n’est ni de gauche ni de droite,  c’est qu’il est de droite ».  Et chaque fois que j’ai eu à vérifier cette maxime elle s’est révélée exacte.

C’est pourquoi lorsque le candidat de l’UMP à Toulouse, le député Copéiste Jean-Luc Moudenc, annonce qu’il va égrainer au fil des jours,  conférence de presse par conférence de presse, les noms de cette fameuse société dite « civile »  je ne m’attend pas à voir descendre sur le ring municipal des tombereaux de progressistes.  Ce sera donc carnaval avant l’heure : sous le masque de la virginité politique nous découvrirons, sans surprise, des bons conservateurs élevés au grain umpien.

Premier de cordée le professeur Daniel Rougé qui n’a pas raté son entrée avec deux citations désormais incontournables : la première « Je suis avec Jean-Luc Moudenc car il est le seul à être venu me chercher » nous rappelle à quel point chez certains la conviction reste indissociable de l’engagement politique. Mais ma préférée reste la seconde : « Si Jean-Luc Moudenc avait été un homme de gauche, je l’aurais suivi de la même façon ». Derrière cette citation désormais culte, je ne veux pas qu’une angoisse s’installe chez les toulousains : rassurez-vous, il y a autant de chance que le supporter toulousain de Frigide Barjot devienne de gauche que la place du Capitole soit recouverte de 50 cm de neige le 15 août prochain.

Je m’excuse par avance auprès de Daniel Rougé sur le coté taquin de mes propos mais l’universitaire qu’il est connait bien le bizutage.

Plus sérieusement ce qui a surtout retenu mon attention c’est son intention de vouloir promouvoir, dans le cadre d’hypothétiques futures responsabilités municipales, des « Maisons de Santé Pluriprofessionnelles » à Toulouse.

Et bien merci ! Merci d’approuver la démarche de la majorité municipale. En effet, Monique Durrieu, adjointe déléguée à la santé, pilote un groupe de réflexion avec les professionnels de santé sur le sujet. Une première maison de ce type pourrait d’ailleurs voir le jour dans le quartier du Mirail. Nul doute que le nouveau candidat saura saluer l’initiative et sa concrétisation prochaine.

2 réflexions au sujet de « Bizutage … »

  1. Cher François, si les idées de l’équipe Moudenc sont appliquées par l’équipe Cohen, n’est-ce pas la preuve, au contraire, que si l’on n’est « ni de gauche, ni de droite », on n’ est pas systématiquement de droite ? :-))))

  2. « lorsque quelqu’un vous dit qu’il n’est ni de gauche ni de droite, c’est qu’il est de droite ». Et chaque fois que j’ai eu à vérifier cette maxime elle s’est révélée exacte. Pas forcément, il est peut-être d’extrême gauche ou anarchiste. Et souvent on n’ose pas dire « je suis anarchiste » de peur d’effrayer les petits bourgeois, les gens qui ne sont jamais sorti de leur trou et les moutons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *