Catégories Blog-notes

Brigade d’Intervention de la Police Municipale : Quand Moudenc se la joue cow-boy


MotardsMotards
J’avoue ne pas trop quoi savoir penser de la Brigade d’Intervention de la Police Municipale, annoncée aujourd’hui par le maire UMP de Toulouse.
En soi, l’idée qui consiste à rendre la Police Municipale plus réactive, plus rapidement mobilisable n’a rien de choquant.
Encore faut-il connaître avec précision les missions qui seront affectées à cette brigade.
« Assurer la médiation » nous explique Olivier Arsac, adjoint au maire en charge de la sécurité. C’est évident, muter d’office les médiateurs de l’Office de la Tranquillité – alors qu’ils étaient spécialement recrutés et formés pour les missions de médiations – pour les remplacer par des motards est un progrès qui saute aux yeux.
«  Renforcer la prévention »  là aussi la moto est un atout indispensable.
Enfin, « si besoin , intervenir en matière de répression » si besoin, si besoin … réprimer … réprimer … Qui ? Quoi ? Comment ? Ou ? C’est flou, c’est inquiétant et finalement peu rassurant.
Autre idée mise en avant : « être plus rapide ! Intervenir en quelques minutes «  Sur le principe je ne suis pas opposé à permettre d’augmenter la réactivité, dans le cadre de ses missions, de la Police Municipale. Il peut effectivement y avoir des situations où une arrivée rapide de la Police Municipale est nécessaire.
Fallait-il pour autant équiper cette brigade de grosses cylindrées et de tout l’apparat des vrais motards de la Police Nationale ? Des cylindrées moins importantes et des scooters modernes auraient certainement autant fait l’affaire.
Mais le maire UMP de Toulouse cherche plus le buzz que l’efficacité. il est très fier de son nouveau jouet. « C’est une brigade d’élite » dit-il, se la « jouant cow-boy » comme l’a expliqué aujourd’hui dans la presse Pierre Cohen. Dommage que Jean-Luc Moudenc ne comprenne toujours pas qu’en matière de sécurité, comme de tranquillité, ce qui compte c’est le travail de fond, pas la mousse. Mais c’est vrai, son objectif n’est pas de résoudre l’insécurité, il veut juste l’exploiter politiquement. Il ne faut jamais l’oublier.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire