Catégories Blog-notes

L’aveu


 

images

Le président du groupe majoritaire (UMP, MPF, UDI, MODEM… ) de la métropole «Toulouse Métropole», Sacha Briand, vient de dire officiellement ce que la droite Haut-Garonnaise prépare en cachette.

Dans une déclaration récente accordée à la Dépêche du Midi il précise le projet politique que les candidates de son camp porteront à l’occasion des prochaines élections départementales :  l’absorption par la métropole sur son territoire de l’ensemble des compétences du département qu’il s’agisse de l’action sociale des collèges, de l’aide aux personnes en situation de handicap ou de l’accompagnement de nos aînés … .

En clair un territoire coupé en deux entre la métropole toute puissante et le reste du département : finie la solidarité de notre territoire, terminées les politiques globales et cohérentes, oublié l’accompagnement social égalitaire que l’on habite Toulouse, Colomiers, Muret ou Saint-Gaudens.

J’imagine sans difficulté le désappointement des candidats de l’UMP dans les cantons situés hors de la métropole à la lecture de notre quotidien régional : l’adjoint aux finances de la ville de Toulouse a dû sérieusement se faire taper sur les doigts pour avoir dévoilé ce qui devait rester caché. C’est en effet une perspective qu’ils auront beaucoup de mal à faire comprendre à les électeurs.

Mais pour la métropole aussi la perspective de fondre les compétences du Conseil Général dans celles de la métropole n’est en aucun cas un signe d’efficacité. Si le département à besoin d’une métropole puissante, cette dernière n’est rien sans un département harmonieux, fort et solidaire. C’est mal connaître le fonctionnement de notre territoire de penser que l’on peut vivre indépendamment de l’autre.

À  deux  mois des prochaines élections départementales, cet aveu prouve combien il est nécessaire de maintenir une majorité de gauche au Conseil Départemental :  elle seule pourra garantir un territoire départemental équilibré et solidaire.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire