Le mensonge de Tournefeuille

Jean-François Coppé est venu à Tournefeuille pour lancer la campagne toulousaine de Jean-Luc Moudenc, président de l’UMP.
Au-delà de l’aspect géographiquement décalé de cette réunion – amusant chez ceux qui combattent avec force la montée en puissance de la métropole – je veux ici répéter les propos que j’ai tenu ce matin en conseil municipal, pour rectifier au mieux une facilité oratoire ou pire un mensonge.

Citons avec exactitude les propos du président de l’UMP : « Toulouse est l’exemple type de l’échec de la politique socialiste, en matière de sécurité, de chômage, d’assistanat, de hausse d’impôts locaux ».

Bigre, c’est puissant, vous en conviendrez, absolument original et inattendu !!
Mais au delà de cette rhétorique conservatrice finalement très prévisible je voudrais revenir sur une expression.
J’avoue être surpris par l’utilisation du mot assistanat qui renvoi à une conception très étrange, très ancienne et très condescendante de la solidarité que nous devons à ceux qui souffrent… mais c’est sur cette accusation de hausse supposée d’impôts locaux que je souhaite commenter.

Je me rappelle la campagne de 2008 où Jean-Luc Moudenc prédisait plus de 60% de hausse d’impôt si la gauche devenait majoritaire au Capitole. On connaît la suite …

Aujourd’hui la vérité est simple. Elle peut être facilement vérifiée.
Entre 2008 et 2013, la moyenne de la progression aura été de 0.3 % pour la Taxe d’Habitation et de 0.6 % pour la Taxe Foncière. Cette actualisation, inférieure à l’inflation, illustre un choix politique qui aura été celui de contribuer à préserver le pouvoir d’achat sans remettre en cause les politiques publiques d’investissement et de solidarité.
Pour être complet, pour la même période le budget total de la ville de Toulouse aura progressé quant à lui d’environ 3 % .

Donc pour faire simple Jean-François Coppé est venu lancer la campagne de Jean-Luc Moudenc mais surtout mentir aux toulousains. Pinocchio !!!
Ce n’est pas un gage de sérieux pour le futur débat municipal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *