Catégories Blog-notes

Les pavés non, l’aéroport oui !


382093

Depuis quelques semaines, quelques trop rares voix s’étonnent de l’étonnante contradiction de Toulouse Métropole et la région Midi-Pyrénées sur le dossier de l’aéroport. D’un coté on revendique et on demande à l’Etat d’importantes compétences en matière de développement économique et d’innovation. De l’autre on accepte la perspective d’un aéroport privatisé pour moitié. Un peu comme un maçon qui acceptera de donner sa truelle, un cuisinier son four, un cycliste son vélo … bref vous avez compris.
Une grande partie des élus locaux se sont mis au garde à vous, il y a quelques semaines, au premier coup de sifflet d’Airbus, pour que cette perspective de privatisation n’entrave pas son développement. Je ne peux pas leur donner tort. C’était leur rôle.

Pourtant cet aspect du dossier n’est qu’une partie du problème.
Il y a, en effet, une question que personne ne pose : privatiser notre aéroport est-il bon pour l’économie métropolitaine et régionale ?
Certes la décision est celle de l’Etat, mais ce dossier aurait du, tout au moins, provoquer un débat chez les décideurs locaux … rien silence radio.
Aujourd’hui quelques voix s’alarment devant la possibilité que cette privatisation se fasse à travers des investisseurs canadiens et chinois. Comme si les autres prétendants étaient des enfants de coeur dont la seule vocation serait le service public et le bien commun … .
Jean-Louis Chauzy, le président du Conseil économique social et environnemental (CESER) de Midi-Pyrénées, propose un délai supplémentaire et s’inquiète de la perspective d’une sino-privatisation. Le maire UMP de Toulouse, dans une étonnante reconversion pro-chinoise, vient de lui répondre et de monter au créneau : sur le site d’information économique « Objectifs News » il ne jette pas la pierre à la candidature chinoise. Mais ne devrais – je pas plutôt dire « jetter le pavé » en souvenir des dénonciations de la droite toulousaine sur l’utilisation de pavés chinois à l’occasion du chantier de la rue Alsace Lorraine.
Les temps changent, …  .

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • Armand BURLIN

    Il n’est pas logique de critiquer nos gouvernants actuels, quand on est du même parti, mais cette politique de l’immédiat sans perspective à plus long terme n’est pas acceptable. La vente d’une majorité de parts sera pour l’ETAT une source de revenus en moins dans l’avenir. Faut il renouveler les erreurs inexcusables de la privatisation des autoroutes? Qui..quels élus lanceront une pétition publique pour maintenir l’aéroport dans le giron des acteurs publics et de l’Etat?

  • Vincent Charif

    Pavé Chinois, oui on peut le dire quand on pense qu’au « profit de l’économie régionale », l’ancienne gauche au (mal) pouvoir a ignoré les carriers du Sidobre pour jeter son dévolu sur des pavés poreux venus de Chine… Comme un boomerang !!!!!!