Les petits toulousains, de nouveau, pénalisés

es
Une nouvelle fois, les enfants des familles toulousaines les plus défavorisées vont être directement touchés par une décision de la municipalité de Toulouse.
Après la remise en cause de la gratuité pour les cantines scolaires, la droite toulousaine a décidé de supprimer, comme l’année dernière, pour le mois de juin les études surveillées dans les écoles.
On le sait, pour certaines familles, les études surveillées sont l’occasion et l’assurance de permettre aux enfants de réaliser leurs devoirs dans de bonnes conditions. Certains d’entres eux n’ont, en effet,  pas la possibilité d’être encadrés par leurs parents ou par une assistance. D’autres ne disposent pas à leur domicile des conditions matérielles pour pouvoir se concentrer. Ils vont donc être directement pénalisés.
J’ose espérer que cette mesure n’est pas le ballon d’essai à une remise en cause plus importante pour l’année scolaire à venir. Déjà à la rentrée 2015-2016, les études surveillées avaient débuté avec un mois de retard … il faut que la municipalité toulousaine clarifie ses intentions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *