Catégories Blog-notes, Revue de presse

Les subventions aux associations chuteront de 25 % d’ici 2020


Article publié dans la Voix du Midi le 10/04/2015

Les mesures prises par le maire UMP de Toulouse pour conjurer la baisse des dotations de l’Etat impactent directement le secteur associatif. Explications.

Frappé par une hausse de 15 % des impôts locaux, le contribuable toulousain ne sera pas le seul à subir les conséquences de la baisse historique des dotations de l’État, motif qui justifie pour le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, un tour de vis budgétaire sans précédent à Toulouse.

Associations et clubs sportifs de la ville vont voir leurs subventions réduites de 25%, en moyenne, d’ici 2020, c’est-à-dire la fin du mandat. Après l’avoir annoncé lors d’une conférence de presse, le 2 avril, Jean-Luc Moudenc l’a confirmé aux élus du conseil municipal, vendredi 10 avril 2015, par une série de délibérations entérinant les premières baisses.

De 47 à 35 millions d’euros

1 400 structures et organismes sont concernés. Ils profitaient jusqu’ici d’une enveloppe globale de 47 millions d’euros. Cette enveloppe doit être ramenée à 35 millions environ d’ici 2020.

Pour l’élu de l’opposition, François Briançon (PS), « les associations sont donc clairement en péril ». Sans minorer l’impact que sa décision va provoquer dans le milieu associatif, Jean-Luc Moudenc rappelle que « le poste budgétaire consacré aux subventions a progressé de 40% lors de la précédente mandature. Nous ne déstabiliserons donc pas le tissu associatif ».

Première baisse de 10% cette année

Par ailleurs, « nous ne prévoyons pas une baisse uniforme ni dans le temps ni dans le pourcentage. Par exemple, certains clubs sportifs, ceux de l’élite, sont concernés par une réduction de 13%. Dans le secteur culturel, plusieurs associations verront leur enveloppe chuter de 5%, d’autres structures, comme le TNT de 10%. Nous voulons également laisser le temps aux associations de préparer cette baisse, de se retourner en cherchant par exemple de nouvelles recettes. Ainsi, la baisse sera seulement de 10% en moyenne cette année », défend Jean-Luc Moudenc, certain qu’il y a « de la compréhension chez les acteurs associatifs ».

Un avis que, très vite, ne partageront peut-être pas forcément les trésoriers des quelques 1 400 organismes concernés…

Aucun commentaire

Laisser un commentaire