Catégories Blog-notes

L’illusion de sécurité


images-1

Les toulousains ont raison de demander une politique de sécurité et de tranquillité ambitieuse.
En la matière l’Etat à sa responsabilité : elle est fondamentale et je veux souligner ici le travail du gouvernement à travers la création des Zones de Sécurité Prioritaires, la création – dans un contexte budgétaire contraint – de nouveaux postes pour palier aux milliers de suppression d’emplois de Sarkozy.
Les villes doivent également s’investir avec force : la gauche toulousaine l’a montré ses six dernières années avec la création de l’Office de la Tranquillité, le déploiement de la Police Municipale dans toute la ville, la création du CLSPD, la mise en place de caméras supplémentaires dans un cadre raisonné et respectueux des libertés publiques …
Et c’est le volontarisme de l’état, des Villes associés à la justice qui produit de la sécurité.

A Toulouse, comme dans toutes les grandes villes françaises, la situation n’est pas satisfaisante et il faut donner plus de puissance à la co-production de sécurité qui existe entre la ville et l’Etat.
J’ai peur que nous nous en éloignions :
– D’abord parce que la droite toulousaine n’a pas changé : elle cherche encore à exploiter l’insécurité dans le débat public plutôt que de la résoudre. Une attitude politicienne classique et complètement inefficace.
– Ensuite parce que la suppression de l’office de la tranquillité, le limogeage sans explication de son directeur, la suppression des postes de médiateurs, sont des décisions qui ne vont pas dans le bon sens.
– Enfin parce que la multiplication des effets d’annonces sur les créations de postes et de caméras, sans définition d’une politique globale, n’apporteront que peu d’amélioration. il suffit de regarder ce qui se passe à Nice pour s’en rendre compte.

Je ne suis opposé ni à la création de postes de policiers municipaux, ni à l’implantation de nouvelles caméras. Mais cela doit se faire dans le cadre d’une politique réfléchie, pesée et mesurée. Nous en sommes malheureusement bien loin.

Il y a quelques jours j’ai pu lire dans la presse cette étonnante déclaration du conseiller sécurité du maire UMP de Toulouse «La police nationale s’occupera de la sécurité ; la police municipale du sentiment d’insécurité» 
C’est une drôle de conception du rôle de la police municipale à moins qu’elle ne soit finalement un aveu sincère : celui de la création de l’illusion de sécurité.

3 commentaires

Laisser un commentaire

  • Garcia

    Vous pourriez nous préciser votre bilan, le votre perso en 6 ans d’élu au sports.?
    Le maintien d’une directrice qui a fait souffert un nombre important agents ? Et a par ça ?!
    Rien,absolument rien!
    Donc au lieu de donner des conseils, il vaudrait mieux faire un petit retour sur soi.
    Bonne soiree

  • ERNEST

    L’éducation de la police à respecter les concitoyens :
    – vouvoyment obligatoire
    – politesse obligatoire
    – exculsion en cas de manquement.

    La police est généralement source de peur, d’inquiétude. Elle agit violemment et est génératrice d’insécurité.

    Le bilan est très mauvais.