Catégories Blog-notes

Logement : Toulouse bientôt inaccessible ?


J’ai souhaité intervenir ce matin, en conseil municipal, sur la question du logement dans notre ville et notre métropole. La situation s’aggrave. Pour beaucoup il devient de plus en plus difficile de se loger : qu’ils s’agissent des personnes en situation sociale difficile, des étudiants, des salariés ou des retraités, se loger à Toulouse devient aujourd’hui un luxe auquel beaucoup ne peuvent plus prétendre.

Au fond ce débat, pour moi, est simple : il s’agit de répondre à deux questions : Quelle ville voulons -nous ? Quelles catégories de toulousains vont-elles pouvoir y vivre ?
Et à cette question nous avons, malheureusement, une réponse : La droite municipale nous prépare une ville dont les classes moyennes c’est-à-dire les salariés, les employés, les retraités seront exclus. Toulouse c’est aussi une ville qui ne prend pas en compte la nécessité de réponses d’urgence efficaces et qui oublie de répondre aux nouveaux défis notamment celui de l’allongement de la durée de la vie. C’est également la question du logement insalubre qui n’est malheureusement pas seulement une situation marseillaise, nous l’avons vu avec le dramatique et récent incendie de la rue Bayard … .

Se loger à Toulouse devient aujourd’hui un luxe auquel beaucoup ne peuvent plus prétendre.

Face à la gentrification Jean-Luc Moudenc et sa majorité ont renoncé. Ils ont choisi de laisser faire le marché. Conclusion, les toulousains, à commencer par les familles, sont chassés de leur ville car la production de logement est avant tout une opportunité pour l’investissement spéculatif plutôt qu’une réponse aux besoins réels des habitants.
A ce rythme, il n’y aura bientôt, dans Toulouse, que trois catégories de population : les étudiants logés malgré tout dans de mauvaises conditions, les toulousains les plus paupérisés qui auront accès au logement social et ceux qui pourront alignés plusieurs centaines de milliers d’euros en s’endettant pour la plus grande partie de leur vie.
Et pour les autres se sera – et c’est déjà – la double peine : l’éloignement et quand ils voudront revenir dans la ville centre : les bouchons.

La ville inaccessible est en train de se mettre en place

La ville inaccessible est en train de se mettre en place. Et  cette ville inaccessible ce n’est pas la ville pour tous, c’est la ville pour quelques uns.

On pourrait soupçonner Jean-Luc Moudenc et sa majorité d’être complice des intérêts financiers des lobbys immobiliers. Je ne le crois pas. Je pense que c’est pire que ça. Ils ne contrôlent plus rien. Ils sont dépassés par la dynamique économique et démographique de notre métropole et leur seul réflèxe c’est le laisser-faire.
Du coup, on a des opérations immobilières dans tous les sens, mal intégrées à une rue, à un quartier, éloignées des transports, des commerces ou des services.
La question du logement est désormais une des questions essentielles, pour ne pas dire la question essentielle qui se pose aux toulousains.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire