Catégories Blog-notes

Opposons nous à la remise en cause de la tarification jeunes dans les transports en commun


  
La droite toulousaine ne fait plus mystère de son intention de modifier la tarification jeune dans les transports en commun.
Rappelons que depuis plusieurs années un tarif préférentiel de 10€ par mois permet aux jeunes de de 26 ans de se déplacer sur l’ensemble du réseau TISSEO.
Cette mesure mise en place par la gauche toulousaine est en danger.
La main sur le cœur le Capitole nous explique que la solidarité sera maintenue et qu’une tarification sociale pourrait être proposée.
C’est faire peu de cas de l’autonomie de la jeunesse et de la non dépendance aux revenus de leurs parents que beaucoup connaissent. C’est une méconnaissance totale de la situation des étudiants toulousains dont la moitié occupent un petit emploi pour payer leurs études.
Plus grave encore, le succès rencontré par cette mesure auprès des jeunes est pour l’avenir un vrai gage du développement des transports en commun. Revenir en arrière c’est prendre le risque que cette utilisation diminue aujourd’hui et demain. Ce qui serait un contre-sens historique et environnemental.
Il y a quelques jours l’ensemble de la presse nationale a rappelé que Toulouse reste la ville la moins chère de France concernant les transports pour les jeunes. C’est donc à l’attractivité et au dynamisme de notre ville que cette mesure s’attaquera.
Lors des élections municipales de 2008, la gauche toulousaine avait proposé la gratuité pour les moins de 26 ans. Une première étape a été franchie avec la mise en place du tarif préférentiel. Pour ce qui me concerne, la gratuité totale pour les jeunes reste un objectif. C’est dans cette direction qu’il faut aller. Pas dans une autre.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire