Piscines toulousaines : payer plus, ouvrir moins

201507022173-full
Il n’y a plus bel exemple de la politique sociale et budgétaire de la droite toulousaine que le dossier des piscines.
La règle est simple : vous payez plus, l’accès est moindre.
Première décision augmenter l’ensemble des tarifs d’accès qu’il s’agisse du simple ticket d’entrée, du forfait 10 entrées ou de l’abonnement annuel.
Par exemple, par rapport à 2014, l’entrée normale passe de 2, 90 € à 3, 40 € soit une « petite » augmentation de …20 %
Autre exemple, le forfait 10 entrées, là aussi c’est 20% de plus pour votre porte-monnaie avec une addition qui passe de 21, 80 € à 25, 50 €.
Cette décision est-elle justifiée par une amélioration du service rendu au public ? Et bien non, en fait les piscines ouvrent moins : plus de 1000 heures d’ouverture seront supprimées durant les congés d’été. Et pour compléter le tableau, il faut rajouter la fermeture des bassins d’Ancely, de Pech-David et d’Alban-Minville.
En clair c’est les toulousains qui payent et c’est les heures d’ouvertures qui trinquent. La droite toulousaine invente la double peine sociale… édifiant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *