Rien ne semble pouvoir assouvir la frénésie des prélèvements du Capitole

augmentation

Au moment où les élections présidentielles et le Brexit captent la une de l’actualité, le conseil syndical de Tisséo – tenu ce matin – s’est livré au passe-temps favori de Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse jusqu’en 2020 : l’augmentation de tarifs.

Cette fois, il n’y aura pas de jaloux. L’augmentation est aussi forte qu’elle a été préparée dans la discrétion. Il y en aura pour tous : le ticket tribu (+2,5 €), le pass 3 jours (+1,5 €), l’abonnement annuel (+32 €) … .

Malheureusement, le conseil syndical a définitivement entériné les hausses de tarifs injustes pour les jeunes et la remise en cause des exonérations accordées aux séniors et aux demandeurs d’emplois … les mauvaises nouvelles s’accumulent.

Les usagers vont payer … comme les contribuables … rien ne semble pouvoir assouvir la frénésie des prélèvements du Capitole. Une grosse louche d’augmentation d’impôts, une pincée de hausse des tarifs … au final c’est le pouvoir d’achat des toulousains et des métropolitains qui est ponctionné.

Autre nouveauté, le création d’un conseil scientifique. Bien que préconisé par la Commission Nationale du Débat Public, on peut s’interroger la rapidité avec laquelle ce conseil a été mis en place, mais surtout sur son coût. 288 000 euros d’indemnités pour ses membres (2000 € par jour soit 8 000 euros par mois pour son président et 4 000 euros par mois pour les autres membres) sans compter les frais de déplacement !
Des dépenses indispensables ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *