Catégories Blog-notes

TISSEO : Ouvrons le débat sur la tarification sociale


images-3

 

Hier matin, conseil syndical de Tisséo : une bonne et une mauvaise nouvelle.

L’ouverture du métro jusqu’à trois heures du matin, proposée par les deux principaux candidats aux dernières élections municipales, est une bonne chose. Il est cependant dommage qu’elle se fasse au détriment des lignes Noctambus qui permettent de desservir des zones non atteintes par les lignes de métro.
Je pense qu’une grande réflexion doit s’engager sur les déplacements et les stationnements de la nuit : c’est un enjeu de sécurité mais c’est aussi un enjeu économique à la fois pour les clients mais également pour toutes celles et ceux qui travaillent la nuit. Il est temps d’aborder cette question de manière globale en proposant des solutions pertinentes et efficaces : un enjeu pour les années à venir.

La mauvaise nouvelle c’est l’augmentation importante des tarifs. La répercussion de la hausse de la TVA va pénaliser les usagers les moins aisés. C’est une erreur et une nouvelle décision anti-sociale que vient de prendre la droite toulousaine. Bien entendu, Tisséo a besoin de recettes. Mais cette augmentation apporte une mauvaise réponse à une bonne question.
Il est temps aujourd’hui d’aborder ce qui sera, qu’on le veuille ou non, une question centrale dans les prochaines années : la tarification sociale.
En clair, doit- on continuer à offrir la gratuité à celles et ceux qui pourraient s’acquitter sans problème d’un abonnement ou d’un titre de transport ?
Cette question a toujours été abordée sous l’angle politique : il ne faut fâcher personne, il y a toujours une élection qui traine. Il est temps de l’aborder franchement pour concilier équilibre des comptes, développement du réseau et justice sociale.

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • CAM Bruno

    Bonjkour,
    Je suis d’accord avec vous au sujet de la révision des tarifs sociaux de Tisséo, des aides accordées à certains par la Mairie ou le Conseil Général.
    On demande bien aux étudiants de s’acquitter de 10€ par mois pour bénéficier du réseau à volonté.
    Pourquoi ne pas en demander autant aux retraités et personnes des 3ème ou 4ème âge qui ont des revenus plus que confortables; idem pour les demandeurs d’emploi indemnisés ?
    En espérant avoir un retour, un écho de votre part.
    Même Mr Lattes y songe….
    Cordialement
    Bruno Tibaous

  • bechu

    Bonsoir, je suis taxi sur toulouse, ne pensez vous pas que cela est au détriment des taxi de nuit. Les pme qui ne travaillent plus mais toujours taxés! Expliquez moi