Toulouse – Bordeaux : une rivalité folklorique ?

FotorCreated

La rivalité entre Toulouse et Bordeaux est une histoire ancienne.
Elle alimente depuis de longues années les conversations de comptoir et les réflexions pas toujours fines  … mais au-delà de du « coté folklorique » cette rivalité existe-t-elle vraiment ?

Dans son ouvrage « Toulouse Bordeaux, l’un dans l’autre » , paru chez Loubatières en 2005, le publicitaire et écrivain montalbanais Serge Legrand-Vall raconte la genèse de cette opposition : Bordeaux qui au coeur du moyen-âge obtient le privilège de pouvoir vendre ses vendanges avant celles des autres régions du grand sud-ouest, Bordeaux toujours qui profite au XVIIIe siècle de l’expansion du commerce maritime, puis Bordeaux qui s’endort au moment où Toulouse se développe avec l’aéronautique, sa qualité de vie unanimement reconnue, le dynamisme universitaire et la jeunesse.

Aujourd’hui les deux métropoles développent chacune leurs qualités, leurs difficultés, leurs projets et leurs ambitions.
A l’heure de la mondialisation, l’opposition entre deux grandes villes françaises si proches ne veut plus dire grand chose … même si les multiples classements ou le débat politicien cherchent encore à les opposer … .

La rivalité est surtout devenue sportive. Ce soir le derby de la Garonne opposera les clubs de football de nos deux villes : un classique.

Sur le plan sportif, l’opposition entre les deux cités est d’ailleurs ancienne : le 4 avril 1909, le Stade Bordelais défait 17-0 Toulouse pour sa première finale de championnat de France sous le nom de Stade Toulousain  ; en 1937, le premier match officiel du Toulouse Football Club, engagé dans le championnat de deuxième division, a lieu au Stade Chapou contre… les girondins de Bordeaux … victoire du TFC sur le score de 3-1 … comme ce soir au Stadium ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *