Une nouvelle promesse envolée

201406142399-full

La situation financière imaginaire de la ville de Toulouse et de la métropole a donné hier prétexte à l’annonce d’un nouveau renoncement.
Encore une promesse électorale de Jean-Luc Moudenc enterrée.
Encore une fois les toulousains trompés.
Cette fois c’est Franck Biasotto, adjoint à l’urbanisme – surtout connu pour vouloir bétonner la place du Ravelin –  qui s’y colle.
Objet de la promesse bafouée du jour : le Prêt à Taux Zéro.
Rappelons ce que disait Jean-Luc Moudenc, dans la Dépêche du Midi le 31 janvier 2014, lors de la campagne électorale municipale : « Le Toulouse que nous voulons bâtir sera une ville qui mettra tout en œuvre pour recréer le lien social, pour donner toute sa place à chacun. Une ambition qui passe par une politique du logement offensive. Nous créerons un Pass Accession Toulousain (prêt à taux zéro) pour les primo-accédants ».
L’élection passée Franck Biasotto, nouvel adjoint à l’urbanisme confirmait la mesure dans la Voix du Midi le 17 juin 2014 : « Entre la fin 2014 et le premier trimestre 2015, nous pourrons lancer un prêt d’accession à taux zéro qui sera autant valable sur le neuf que sur l’ancien. Nous voulons un dispositif simplifié et visible et c’est pour cela que le moment venu, nous adopterons une communication très affirmée sur le sujet. Nous voulons toucher le plus de personnes possible et l’on va faire en sorte de n’oublier personne, notamment les classes moyennes. Les plafonds seront donc revus et les montants alloués seront plus importants. Le prêt sera aussi cumulable avec d’autres dispositifs, notamment les aides de l’État. »
Un an plus tard, les hirondelles sont revenues et la promesse s’est envolée.
Une de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *