Catégories Blog-notes

Un nouveau service public menacé de fermeture à Toulouse


La Poste songe à fermer son bureau du quartier de la Croix-de-Pierre pour le remplacer par un simple relais.
Silence embarrassé – ou complice ? – du maire de Toulouse.

A l’occasion du conseil municipal de la semaine dernière, avec ma collègue Gisèle Verniol, nous avons interrogé le maire de Toulouse et la droite municipale sur le devenir de La Poste de La Croix-de-Pierre.
En effet, la Poste de ce quartier, menacée de disparition il y a quelques années, avait pu être sauvée par la mise à disposition d’un local municipal par la ville de Toulouse. Une décision qui avait été prise par Pierre Cohen, maire de Toulouse.

Nous avons appris, il y a quelques jours, que cette agence est, une nouvelle fois, menacée de fermeture.
Il est inacceptable, dans un quartier de 11 000 habitants, aussi dense, vivant et diversifié, de voir un service public supplémentaire fermer.
C’est, en effet, un service de proximité indispensable, qui a fait ses preuves, notamment pour celles et ceux qui en raison de contraires familiales, professionnelles, d’âge ou de santé auront le plus de difficultés à se déplacer, ailleurs, pour accomplir leurs formalités.

« En clair, une boite remplacera une agence !! »

Alors que je demandais, pour accompagner la mobilisation du Comité de quartier, des syndicats, des usagers et des élus de l’opposition, le soutien de l’ensemble du conseil municipal, je n’ai eu aucune réponse de Jean-Luc Moudenc maire de Toulouse comme de son maire du quartier, Franck Biasotto.
Tout au plus, dans une explication vague et confuse François Chollet, président du groupe majoritaire nous a informé – en lisant un papier qu’on venait, à la hâte, de lui transmettre – que le service postal serait maintenu puisqu’un point relais serait installé dans le Carrefour City voisin !
En clair, une boite remplacera une agence !!
Incroyable conception du service public et du service au public.
Je n’ai pas d’éléments précis, à ce stade, pour savoir si la mairie de Toulouse approuve, voir est à l’origine de cette malencontreuse initiative de La Poste. Mais le silence de la droite municipale ou leurs explications gênées ne me rassurent pas … les habitants du quartier non plus.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire